Les Unimogs de "Ranger"


     
   


Attention de pas trop charger la bête !


Pratique pour la luge !

Expériences vécues

A peu près les mêmes, sauf que celui-ci, j'y fait plus attention et je regarde à deux fois là où je dois me rendre et de plus, il est plus large et plus haut, ajoutez les rétroviseurs... Ce qui entraîne une petite limitation dans son utilisation par rapport à celle du 401-101. De plus, vu son nombre limité, la période dans laquelle nous vivons ainsi que l'avenir et surtout le mauvais état fréquent des occasions ou le manque flagrant d'entretien, je veille autant que ce peut ...à l'épargner !

D'ailleurs, l'achat d'un deuxième pour ses pièces, ne serait pas - me semble-t-il - un mauvais placement.

Conseils aux futurs "Moggers"

Bien entendu, plusieurs d'entre vous désirent en acquérir un et bien voici quelques conseils avant son achat.

Comme je l'ai dit, le pont AV est sa première faiblesse, car celle-ci réside en ses croisillons que l'on ne graisse pas, ce qui entraîne une usure et un jeu que l'on ne sait rattraper, et qui implique un remplacement complet, ce qui est très onéreux ( environ 600 € par croisillon neuf et sans compter la main d'œuvre). Pour cela, placer ce pont sur un cric, prenez un levier plat pour le démontage des pneus et placez-le en dessous du croisillon, tout en exerçant une forte pression vers le bas, puis faites aller la roue d'avant en arrière. De cette façon, vous serez fixé et vous pourrez déjà connaître la prochaine réparation, ainsi que le montant de la facture !

Les deux tubes de poussée qui relient les ponts à la boîte de vitesses, sont aussi à vérifier soigneusement, car les pièces qui fixent les tubes à la boite (appelons-les coquilles) , selon les conditions dans lesquelles ce camion a été utilisé, peuvent être usées et dès lors, une petite facture de 300 € par pièce, peut vous être demandé. Pour vérifier cela, il vous est déjà facile de déceler cette "maladie" pour le pont AV, l'usure des pneus est un très bon indicateur (attention celà peut provenir d'autre part !), de plus si vous avez la possibilité d'essayer ce véhicule en tout terrain, choisissez une pente que vous descendrez en marche AR et ce avec le moteur arrêté. Tout en vous laissant descendre en AR, poussez légèrement par petits coups sur la pédale de frein et ce à plusieurs reprises et si vous sentez des coups associés à un "tooong"... ça y est vous êtes bon pour le garage !

En ce qui concerne le pont arrière, procéder de la même manière, mais en vous laissant descendre en marche AV et ce en utilisant le frein à main. Aussi, ce genre de réparation demande de la patience, de l'idée et de l'expérience en mécanique, car l'emploi d'un petit Treuil mécanique appelé "Tirfort" sera le bienvenu. Parfois, le jeu d'un tube de poussée, n'est occasionné que par l'usure de bague en plastic très dur appelée "Hertalon", qui se remplace rapidement et ce après l'avoir laissé trempé dans de l'eau bouillante. Si les coquilles et la bague ne sont guères usées, il faut enlever 1 ou les 2 joints métalliques (entretoises) et essayer le véhicule tout en espérant que l'on a fait les bonnes opérations!. Pour ce genre d'opération, j'oubliais de vous dire que la veille de réaliser celle-ci, vous êtes obligé de procéder à la vidange de la boîte de vitesses et lors du replacement des boulons sur les coquilles, veillez à bien le enduire de pâte à joint.

L'idéal dans ces conditions, c'est de trouver un "Mogger" qui en est à son 2ème ou 3ème véhicule.

Attention à la boîte de vitesses, car le démontage n'est vraiment pas facile et surtout ne vous hasardez pas à l'ouvrir sans la présence d'un mécanicien expérimenté en Unimog, car un pignon mal placé ou engrené peut vous causer des problèmes, soit votre véhicule n'avance plus...Ou bien il avancera... puis c'est la casse !


Pratique pour la culture des pommes de terre !

Conclusion

Déclaration et proverbe !

Vu les très nombreuses heures passées aux réparations des "Mogs", ainsi qu'à leur entretien, avec un "vieux pote", il n'a pas été difficile d'inventer un proverbe, que j'ai le plaisir de vous transmettre, à savoir :

Tout comme l'alcool, la mécanique réchauffe ou échauffe le cœur de l'homme !

Je dois dire que ce "vieux pote" qui était âgé de 70 ans me présentait sa main après chaque réparation, et me disait : "tiens en via 5 d'avant 1940 !"

Et mon épouse dans l'histoire !
En effet, un soir en hiver, ne me voyant pas arriver pour souper, ma femme s'amena au garage, me vît étendu sous le camion et me dit lentement: "Moi aussi ...j'aimerais bien être un Unimog !!!"

Mes meilleures salutations vont vers vous : oui... vous les "fêlés" de la mécanique, car de par votre passion à faire vivre ou faire revivre ces "vieilles machines", vous maintenez en vie permanente l'héritage que nous ont donné nos parents. 

Francis Pierard
dit "Ranger"
Province du Luxembourg
Belgique

Suite de la présentation - Historique

   
     


     
 
Pièces BMW d'occasion des années 70, 80 et 90.