Le Torpédo de Christian - Suite


     
   

"Mon 2087 est terminé et j'ai pris la route samedi dernier pour le monter pour mes vacances en Haute-Loire. Départ à 6 h 30 du matin sous pluie battante. Panne d'essuie glace, 30 km plus loin, m'obligeant à l'actionner à la main; finalement c'était mieux et plus efficace. Sinon il a super bien marché. Une halte d'1 heure à LA VOULTE à 9 h 30 ; re-départ à 10 h 30 et arrivée à 1145 m d'altitude à 13 h 30. Bref 6 heures de route pour 240 km, soit une moyenne horaire de 40 km/heure avec passage de 4 cols de 1.000 m sans coup férir et en seconde (à 10 km/h) sans avoir à rétrograder en 1ère !."

 

 Ca y est, il est terminé et équipé pour le combat :


le premier col est franchi et sans chauffer. Le chauffeur pose heureux à côté de la bête domptée :


Enfin arrivé ; le voilà dans sa grange pour les grandes vacances :


Un petit truc pour ne plus avoir de dépôt dans le réservoir : j'ai fait réaliser un réservoir inox sur mesure (pour 2500 Frs environ): c'est génial et plus de problème de rouille jusqu'à la fin de vie du 2087; j'ai fait un coffre avec des chutes de contre-plaqué marine qui me restait d'un plancher de TP3


 

   
     


     
 
Pièces BMW d'occasion des années 70, 80 et 90.