Un Torpédo en Baie de Somme


     
   

Jean-Yves (lrxj du forum) possède un torpédo depuis plusieurs années. Historique et anecdotes...

"L'aventure avec mon R2087 a commencé en 1987. A l'origine je recherchais plutôt un Dodge, mais à l'époque les prix étaient assez prohibitifs. J'ai trouvé ce torpédo dans 4x4 magazine où il était précisé qu'il était équipé d'un treuil. Je me suis déplacé à Guérande pour essayer l'engin : Ancien véhicule radio du RIMA de Vannes, acheté et immatriculé en 1985 par un particulier.

L'achat conclu (17 000 frs) j'ai rapatrié le R2087 (la benne remplie de pieds de vigne pour débarrasser un viticulteur !) par la route jusqu'en Baie de Somme.

J'ai acheté un jeu de bâches chez Boucher afin de préserver la caisse déjà en mauvais état. Puis au cours d'une sortie j'ai du rentrer au ralenti avec la peur de perdre la roue AV droite. L'expertise des dégâts a montré des roulements archi bouffés, la fusée idem, le logement du joint sur le tambour attaqué. Alors à ce moment j'ai pris la décision de réviser le train avant. Pour les fournitures je me suis rendu chez le regretté Monsieur Laberthonnière : alors là j'ai découvert "un personnage" et la Mecque du R2087 ! J'ai trouvé tous les roulements, frictions, rondelles etc. le tout classé comme dans un supermarché. Ce Monsieur dépeçait consciencieusement un stock de ponts neufs pour les revendre en pièces détachées, idem pour les autres organes du R2087 ! Et tout cela à des prix attractifs ! Ce jour là , il m'a prêté le manuel d'atelier du R2087 pour que j'en fasse une copie à mon retour. Avec ce document j'ai révisé le pont et refait les freins sans problème, je me suis permis une modification en ajoutant un graisseur sur le couvercle supérieur de chaque friction.

Par la suite j'ai remplacé les croisillons sur les cardans. Un jour j'ai constaté un suintement d'eau le long du bloc moteur. Cette fuite a été colmatée avec un mastic bi-composant, solution provisoire. Un ancien garagiste m'avait informé détenir un moteur de Frégate, je l'ai récupéré et j'ai fait l'échange des blocs moteur (un excellent exercice de mécanique). J'ai profité de cette occasion pour remplacer le disque d'embrayage et tous les joints de la boite de vitesse. Quelques temps plus tard le Renault devenait difficile à démarrer ou tournait sur trois pattes. Le test des compressions conclut à un problème de segments. Il fallait donc ouvrir le moteur de nouveau . Le joint de culasse étant dur à trouver, Monsieur Laberthonnière m'a proposé "La collection échange coup de fouet" pour 800 frs. Je disposais de 4 chemises, pistons, tourillons, segments, joint de culasse, embases de chemises et tous les autre joints nécessaires à la manip. Le tout enrobé dans du vernis pelable. (Petite précision ce kit correspondait à l'alésage Frégate 85 x 88) peut-être un peu moins de puissance mais gain en consommation. J'ai mis à profit cette immobilisation pour faire rectifier la culasse, les soupapes et les sièges de soupape. Le moteur refait à neuf tournait comme une horloge (sauf à la première remise en marche : Le moteur ne montait pas en régime en charge, j'avais seulement oublié le réglage l'avance).

Entre temps j'ai refait la caisse, j'ai remplacé les traverses bois par des profilés de forme identique en tôle pliée et soudée que j'ai fait réaliser dans un lycée technique, ce qui me permet de charger jusqu'à 1t5 (occasionnellement).

Dernièrement j'ai eu le tort de prêter mon engin (je ne sais pas comment il a été utilisé) bilan j'ai cassé consécutivement 2 1/2 arbres et je vais remplacer le nez de pont parce que les dents du couple conique sont ébréchées. Morale : Un R2087 ça ne se prête pas !!!

Une autre précision : Le véhicule est toujours immatriculé en carte grise normale...

Quelques anecdotes :

- Blocage dans un chemin creux, dans un bois privé ,vers 18h en hiver ! Le Renault était bloqué en équilibre sur les roues av droite et ar gauche (là j'ai compris le fonctionnement du différentiel). Pour me tirer de ce mauvais pas j'ai fait usage du treuil : Le câble s'est mal enroulé ce qui a bloqué le tambour et fait caler le moteur. Après plusieurs tentatives infructueuse le moteur s'est arrêté faute d'essence (à cause de la pente). La nuit étant tombée j'ai abandonné mon torpédo et je suis rentré en stop. Le lendemain je suis revenu avec un collègue ,un Tirfor et un jerrycan pour sortir le R2087, opération qui s'est déroulée sans problème.

- Plantage en Baie de Somme : pour ramasser des palourdes j'ai emmené la famille dans le Renault comme ça on peut aller assez loin dans la baie tout en restant sur les prés salés. Au retour je me suis planté au passage d'un filet d'eau de 50 cm de large. Les roues av patinaient dans ce creux tout comme les roues ar (pneus Michelin XY) impossible d'avancer ni de reculer. Pour ce qui est du treuil, rien à proximité pour accrocher le câble et pas de pelle ! De plus la marée entamait sa remontée (je pensais pas être menacé là où je me trouvais) Finalement je me suis dégagé avec un opinel ! J'ai taillé des part de vase devant chaque roue et le Renault a fini par sortir.

- Une autre fois , avec mon cousin, un dimanche en plein mois d'Août trouvant que la route côtière était bien embouteillée, j'ai franchi la dune pour circuler sur la plage. Mais il restait encore pas mal de monde et moi pour ne pas m'enfoncer je devais rouler en troisième à fond parmi tous ces gens (qui n'étaient d'ailleurs pas trop surpris car les maître nageurs des CRS utilisaient un R2087 identique et comme moi débâché et pare-brise rabattu) par contre en quittant la plage, surprise ! Je me suis trouvé nez à nez avec une 505 et 4 gendarmes nous observaient. A notre passage ils se sont contentés, à notre plus grande surprise, de nous faire un salut amical. Nous sommes rentrés chez nous par des chemins détournés. Ce qui nous a servi ce jour là c'est le beau temps nous étions torse nu et notre coupe de cheveux assez dégagée, cette fois-ci les gendarmes nous ont confondus avec les maître nageurs. Maintenant, des escapades de ce genre peuvent être lourdes de conséquences...

Ces anecdotes et bien d'autres avec le R2087 agrémentent toujours les discussions lors des repas de famille. Mais avec les années on devient tout de même plus raisonnable !

   
     


     
 
Pièces BMW d'occasion des années 70, 80 et 90.