Les Unimogs de "Ranger"


     
   

Ce dossier est réalisé entièrement par Francis de Transinne (Belgique), près de Charleville-Mézières.

Il est Agent des Forêts à la Division Nature et Forêts (DNF), qui est la sœur de l'ONF. Il est en service depuis juillet 1979 et avait 21 ans lorsque il a commencé. Pour information, il a le "privilège" d'aller et venir où bon lui semble sur tout le territoire sur lequel il est nommé et ce de jour comme de nuit. Notez qu'il ne fréquente pas les chemins "dégueus", car la plupart du temps il va à pied. Le Mog c'est à la fois une passion, mais aussi un engin qui lui permet de se passer de beaucoup de corps de métiers et de personnes et c'est très important !. L'activité principale du Mog est le débardage et le transport du bois de chauffage, car il se chauffe au bois.

Alors laissons-le nous présenter les engins qu'il connaît sur le bout des doigts !

Fan inconditionnel du 4x4 et issu d'une famille d'exploitant forestiers, j'ai eu jusqu'à présent 3 jeeps 2 Unimogs. La première jeep fut une Land Rover essence de 1954, de 1977 à 1978, la seconde fut aussi une Land Rover diesel de 1978 à 1982 et la dernière une Toyota BJ 42 de 1982 à 1986. En 1986, ce fut l'achat du premier Unimog diesel que j'ai gardé jusqu'en février 1995, date à laquelle j'ai eu l'opportunité d'acheter un autre Unimog diesel, celui dont je me sers actuellement.

Aussi, j'ai non seulement l'honneur, mais surtout le plaisir de vous présenter et de vous faire partager l'une de mes passions, ainsi que l'expérience acquise avec ces deux derniers véhicules.

Les années 1986 à 1995

Année de fabrication : 1953.
Série : 2010.
Désignation pour la vente : U25.
Conception : 401.101 à châssis court.
Poids : 1680 kg.

Moteur : Mercedes OM 636, diesel, 4 cylindres de 1800 cm3.
Puissance : 25 cv.
Consommation : environ 4 à 5 L/heure. Ou 10 à 12 L/100 km.
Boîtes de vitesses : 5 sélecteurs sont placés sur le couvercle de la boîte, à savoir:

  • Le principal qui actionne les 6 vitesses non-synchronisées,
  • L'inverseur de marche sur les 2 premières vitesses.
  • La prise-de-force avec un sens unique de rotation et un régime de 540 tours/mn et d'une force de +- 20cv.
  • La traction avant et le blocage du différentiel sont couplés sur le même levier et consiste en 2 positions, la 1ère pour la traction AV qui se verrouille ou s'enlève soit à l'arrêt ou en roulant, tandis que la 2ème position commande le blocage.
  • La boîte de vitesses dite "Rampantes" sur la 1ère et la 2ème en marche arrière et en avant.

Nombre total de vitesses : 6 avant, 2 arrières, 4 rampantes, soit un total de 12.

Équipement de conception personnelle :

  • Relevage arrière hydraulique (un piston).
  • Pompe hydraulique (qui n'existait pas en 1953 !).
  • Treuil mécanique de jeep Toyota BJ 42.

Pneus : à l'origine le Mog  401.101 avait des 700x20 et 750x20, et plus tard, des 10x18 et 10.5x18. Vu la rareté dans le choix des pneus, dès les premiers jours d'utilisation j'ai eu des 10.5x20 réchappés, puis des 750x20 agricoles neufs avec une vitesse maximale de 40 km.

Direction: à vis-sans-fin et non assistée (gare aux coups de volant !).
Amortisseurs : hydrauliques avec bras-de- force à bain huile 90°.
Ponts : portiques avec tubes de poussée, blocage du différentiel et réducteurs dans les roues.
Garde au sol : 38 et 40 cm.
Dimensions : longueur = 1.70m, largeur = 3.57m, hauteur benne = 1 m avec les ridelles abaissées et toutes trois amovibles, hauteur benne = 1.60m avec les ridelles relevées, hauteur totale = 2.10 m
Charge utile : 1 000 kg .

Vitesse : de 0/500 m/heure à 40 km/ heure.

Modèles :

  • l'U25 fut construit avec une cabine bâchée, dès lors son appellation fut 401.101 Le mien eut une cabine bâchée qui faute de bâche fut tôlé, ce qui était plus pratique et plus sécurisant pour le travail en forêt.
  • l'U25 avec une cabine carrossée à l'origine (tôlée) était désigné comme 402.101

Les équipements d'origine :

  • La prise-de-force de 540 tours/m pour un travail avant ou arrière, ou les deux.
  • Le treuil avant ou arrière ou les deux ensembles et de marque "Werner". Le treuil AV avait une capacité de 3000 à 3500 kg de traction avec 50 m de câble de 11mm, tandis que l'AR était de 3500 kg de traction avec 70m de câble de 11mm. Ceux-ci étaient à commandes externes, ce qui facilitait son emploi et le câble pouvait être déroulé facilement voire maintenu tendu par un système de crabot. Un treuil "Werner" double bobine pouvait se placer sur le châssis à l'arrière de la cabine, il servait principalement au débardage en forêt et il était commandé depuis le siège chauffeur, aussi l'emploi de la benne était dés lors supprimé.
  • Un groupe électrogène, un relevage arrière pneumatique (deux pistons à air), une benne basculante avec vérin pneumatique.
  • Une pompe à eau. C'est en agriculture, que ces équipements étaient les plus nombreux et les plus utilisés.

Il est un point sur lequel je dois mettre l'accent, c'est que l'Unimog acheté à n'importe qu'elle époque que ce soit, fut et est encore actuellement acheté "à la carte", c'est à dire que l'acheteur l'équipe selon ses besoins, si bien qu'en occasion, on peut trouver un véhicule soit bien équipé et qui pourra être utile, ou un véhicule sans le moindre accessoire, si bien qu'après l'achat, s'ensuit une course contre la montre et une importante recherche des accessoires désirés.

Suite de la présentation

   
     


     
 
Pièces BMW d'occasion des années 70, 80 et 90.